Les examens à faire avant la pose d’implant dentaire

implant dentaire

Les examens à faire avant la pose d’implant dentaire

L’implantation dentaire est une technique très courante et efficace. Découvrez dans cet article les examens et les contrôles à réaliser avant une implantologie.

L’implant dentaire est un dispositif médical, souvent en titane, en forme de vis inséré dans l’os de la mâchoire. Le terme technique et médical couramment utilisé est l’implant interosseux intrabuccal. Du fait de sa biocompatibilité, l’implant va se fixer solidement sur l’os maxillaire, ce qui lui confère une très bonne stabilité pour fixer la prothèse dentaire. Pour assurer le bon déroulement de l’intervention, il est recommandé de faire des tests et des examens médicaux afin de s’assurer de quelques paramètres importants dans la durabilité de l’implantation dentaire.

Une analyse des prescriptions médicamenteuses

Il existe quelques contre-indications absolues à la pose d’implant dentaire. La discussion avec votre chirurgien dentiste est très importante au bon déroulement de l’intervention. La prise de quelques médicaments comme l’aspirine n’est pas recommandée pendant quelque temps avant et après la pose d’implant. Généralement, les médicaments qui ont tendance à liquéfier le sang et certains médicaments destinés à lutter contre l’ostéoporose sont aussi déconseillés comme les biphosphonates.

En effet, l’action de cette molécule vise à diminuer la résorption osseuse pour préserver la masse osseuse d’un individu. C’est pour cette raison, les rhumatologues les prescrivent beaucoup, mais ils ont un effet pervers au niveau de la mâchoire. Ce type de molécule bloque totalement le remaniement osseux, indispensable à la cicatrisation après une extraction dentaire ou une pose d’implant dentaire. De plus, la prise de certains médicaments peut entraîner des saignements persistants pendant et après une intervention chirurgicale. Un bilan d’hémostase est conseillé en laboratoire afin de connaître le retentissement de la prise de ces médicaments sur le comportement du sang du patient. En fonction des résultats, votre médecin ou votre cardiologue envisage une adaptation ou un changement de traitement en cas de besoin.

Un examen buccal complet

La réalisation d’un examen buccal complet est très importante pour connaître la santé buccale du patient, le volume et la densité et l’anatomie de l’os maxillaire. La présence d’une parodontite, un déchaussement dentaire, est particulièrement recherchée. Ces maladies infectieuses touchent les dents et peuvent aboutir à la perte de l’implant dentaire après la pose. Pour éviter ce problème très rare en implantologie, il est conseillé de faire un scanner ou un cone-beam. Ce genre d’examen permet au chirurgien dentaire de choisir le nombre d’implants nécessaire en fonction des différentes topographies osseuses.

Un bilan sanguin systématique

Pour parfaire la pose d’implant dentaire, il est recommandé de faire un bilan sanguin. La recherche, particulièrement, d’une carence en vitamine D sérique et un taux de cholestérol élevé peut provoquer certaines complications.  En effet, l’hormone de vitamine D doit être supérieure à 30 ng/ml et le taux de cholestérol doit être inférieur à 1.40 pour des résultats durables de l’implant. Ces contrastes biologiques conditionnent en partie le succès de la reconstruction osseuse et de l’ostéointegration de l’implant dentaire. De plus, ces examens sanguins permettent aussi d’explorer le temps de vitesse de coagulation et des différents paramètres afin d’explorer le métabolisme osseux, hépatique et cardiaque du patient.